Le minimalisme dans sa bibliothèque

book-759873

Toutes les personnes qui me connaissent depuis que je suis toute petite savent que j’ai toujours adoré lire et que mon plus grand rêve à l’époque était d’avoir une immense bibliothèque remplie de livres à n’en plus finir.

C’était vraiment mon rêve. Dès que j’ai eu mon premier appartement, je suis donc allée chez le géant suédois pour m’acheter une armoire (202 hauteur * 80 largeur) qui pourrait contenir les livres que j’avais acquis jusqu’à présent et mes futurs achats. Rien qu’avec les livres que j’avais à l’époque, je remplissais 95% de l’armoire. Vous vous doutez bien qu’il ne m’a pas fallu longtemps pour la remplir complètement et pour que mes livres débordent sur mes autres meubles. J’adorais regarder mes livres bien rangés, avec leur jolie couverture, cela me donnait un sentiment d’ordre et de rangement.

Mais plus mes livres ont commencé à « déborder » sur mes autres meubles plus j’avais une impression de surdose. Mon implication dans une vie plus minimaliste et « zéro déchet » m’a poussé à y réfléchir sérieusement. Mais mon rapport particulier avec les livres m’a poussé à reporter le plus possible le moment de m’occuper du tri des livres … puis je me suis finalement jetée à l’eau :

  • Je me suis achetée une liseuse pour pouvoir continuer à lire autant que je le souhaite sans m’encombrer
  • J’ai fait un tas avec les livres que je n’avais pas lus depuis au moins un an ou ceux que j’avais lus dans l’année mais qui ne m’avaient pas particulièrement plu.

Grâce à cette simple règle, j’ai pu enlever quasiment 50% de mes livres : plutôt pas mal, non ? Pour m’en débarrasser et afin de générer le moins de déchet possible, j’ai choisi d’essayer d’abord de les vendre sur des librairies en ligne tel que « Gibert joseph » ou « Amazon ». Si celles ci ne les reprennent pas, j’essaye alors de les vendre sur le Bon Coin : Je me laisse une semaine pour être contacté par des personnes intéressées, passé ce délai je les donne à des associations tel qu’Emmaus pour qu’ils fassent de nouveaux heureux. Du coup, en moins d’une semaine dans tous les cas mes livres quittaient mon appartement.

Il m’en reste encore quelques uns à trier mais j’ai déjà fait la majeure partie du travail à ce niveau la.

heart-792080_1280

Et vous, est ce que vous avez des objets « sentimentales » dont vous avez du mal à vous séparer même si ils ne sont pas liés à une personne ou à un souvenir particulier ?

Publicités

2 réflexions sur “Le minimalisme dans sa bibliothèque

    1. Comme je te comprends, les livres c’est vraiment le plus compliqué pour moi et beaucoup de personnes je pense. Mais si tu arrives à te séparer de ceux que tu n’aimes c’est déjà beaucoup mieux que moi à l’époque : il n’y avait aucun livre que je n’aimais pas et dont j’aurais pu me séparer 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s